Isabelle FAVRE

J’achève une thèse de doctorat à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris). Ma recherche porte sur le paysage comme expressions et comme expériences sensibles du sens que nous donnons aux lieux, entre beau et utile : un Sens du paysage, à la fois sens commun et esthétique, sens de soi et des autres, réflexif et sensitif, sens du mouvement et sens politique. 

Depuis 2021, je suis membre de la rédaction des humanités, media alter-actif Écologie-Citoyenneté-Culture : thèmes qui sont au cœur de mes recherches et de mes précédentes activités professionnelles.

Géographe-urbaniste et historienne, j’ai travaillé à remettre à l’ouvrage le tissu urbain avec les tisserands que sont les habitants ou ceux qui le fréquentent plus occasionnellement. J’ai éprouvé l’intérêt d’associer à ce travail des artistes : ils ont le pouvoir et le devoir de contribuer à cette expression. Je suis par ailleurs écrivaine et à mes heures photographe et  peintre amateur.

J’ai contribué à plusieurs ouvrages collectifs dont Donner lieu au monde : la poétique de l’habiter. 2012 ; Landscape and imagination: towards a new baseline for education in a changing world. 2013 ; Sur les bancs du paysage. Démarches et outils. 2019 ; Ces lieux qui nous affectent, 2020.

 

Atelier/Residence